QUELQUES MOTS SUR NOËL

 

QUELQUES MOTS SUR NOËL

Aux portes de Noël

Comme il paraît doux, le temps qui s’annonce !
C’est l’air de la fête qui approche nos maisons.
En cette fin d’automne, nous entrons désormais dans un univers éphémère et éternel, l’attente de Noël.
Peu à peu, une agitation joyeuse et passionnée, révélée par un cortège d’effluves enfantines, se mêle à notre quotidien.
C’est alors que des cantiques et ritournelles, parfums et saveurs, lumières et chaleur envahissent nos demeures pour le plus beau des bonheur renouvelés :
un Noël en famille.
Laissons-nous envelopper par ce monde merveilleux peuplé de lutins, d’anges, de bonhomme vêtu de rouge… ils annonceront une naissance puis disparaîtront dans le froid de l’hiver, en laissant sur leur sillage des souvenirs de paix, de partage et d’allégresse.


L'AVENT

Qu’est-ce que l’Avent ?
L’annonce du « premier dimanche de l’Avent », faite dans les églises, enchante les esprits qui vivent dès ce jour-là, non plus dans le gris des jours ordinaires, mais avec la promesse des jours de fête. Les quatre semaines avant Noël s’appellent l’Avent, du latin adventus qui signifie « arrivée », ou « venue » du Sauveur. Cette période d’attente marque le début de l’année religieuse et invite les chrétiens au recueillement.

 


Noël

Cette grande fête Chrétienne, a remplacé d’autres manifestations qui se déroulaient chaque année, à la même période, dans toute l’Europe.
A Rome, entre le 17 et le 24 décembre, régnait un grand désordre : les esclaves commandaient leurs maîtres, qui devaient les servir à table.
On nettoyait les maisons, que l’on décorait de houx et de sapins.
Un roi de la fête était choisi parmi les jeunes soldats.

A Noël, en Suède, en Norvège ou au Danemark, on place encore un bouc devant les maisons ou près du sapin. Cette coutume remonte au temps où les habitants de ces pays adoraient un dieu, maître du tonnerre, représenté sur son cher tiré par des boucs.



Noël, la naissance de Jésus

Les Chrétiens ont fixé au 25 décembre la célébration de la naissance de Jésus, même si l’évangile n’en précise pas le jour exact. Noël est la fête de la venue du Fils de Dieu.


 

Le Marché de Noël

Dans de nombreuses villes se déroulent des marchés de Noël. On peut y acheter tout ce qu’il faut pour décorer la maison et le sapin.
La visite du marché de Noël est une vraie fête. On peut déguster de délicieuses sucreries et pâtisseries .


La crèche

Au moment de Noël, dans chaque église et dans chaque famille qui fête la naissance de Jésus, une crèche est installée.
Cette coutume très ancienne serait due à Saint François d’Assise.
Au soir de Noël, Saint François d’Assise organisa à Grecchio, petit village italien, près d’Assise, une représentation de la naissance de Jésus avec des animaux et des gens du pays.
Un bébé, représentant l’enfant Jésus, était couché dans une mangeoire remplie de foin, entre un âne et un bœuf. Tous les habitants portaient des torches et des cierges pour rendre la nuit encore plus lumineuse. Cette coutume fut reprise par d’autres religieux et se répandit dans toutes les églises. Les personnages vivants furent remplacés petit à petit par des figurines en cire ou en terre.
Dans de nombreux pays, on place une crèche dans la maison au moment de Noël, pour ne pas oublier que cette fête annonce la venue de l’enfant Jésus.


Les santons de Noël

Santon signifient « petit saint», ce sont des figurines en terre cuite que l’on place dans la crèche pour représenter l’enfant Jésus, Marie, Joseph, des bergers…
Après la fabrication du moule, on y dépose une boule d’argile, on serre très fort les 2 parties du moule. Puis on retire le santon, qu’on laisse sécher quelques jours avant de le faire cuire dans un four.
Les santons sont ensuite décorés avec de la peinture à l’huile. Ils sont tous recouverts de belles couleurs.


L’origine du sapin

Les premières descriptions de l’arbre de Noël apparaissent en Alsace, en France.
On dressait un sapin sur la place de l’hôtel de ville.
La veille de Noël, des spectacles se déroulaient devant les églises : on dansait autour de l’arbre de paradis, représenté par un sapin décoré de pommes.
A partir de l’Alsace, la coutume du sapin s’est répandue ensuite rapidement grâce aux commerçants qui allaient de ville en ville.
Sous la surveillance d’un garde, on coupait le sapin dans la forêt.
Le sapin était suspendu au plafond, une pomme fixée à son tronc.
Ensuite, on a pris l’habitude de placer le sapin dans un bac rempli de sable.
Le sapin était secoué pour faire tomber les gâteaux et les petits jouets.
L’achat du sapin : Selon les pays et les coutumes, le sapin est acheté la veille de Noël ou plusieurs jours avant. Il doit être enlevé de la maison le 6 janvier.
On choisit son sapin en famille, les enfants sont très heureux.
On peut prendre un sapin avec ou sans racines.
Certains sapins perdent leurs aiguilles, d’autres pas.
Un sapin avec les racines peut être replanté dans le jardin.


La décoration du sapin

A l’origine, le sapin était décoré avec des fruits, surtout des pommes, puis on y a ajouté des bonbons, des gâteaux, des guirlandes et des boules.
Autrefois, la tradition voulait que l’on mette douze bougies dans le sapin. Elles représentaient les douze mois de l’année. On saupoudrait le sapin de farine pour imiter la neige.
Dans certains pays, on décore le sapin avec des guirlandes de drapeaux, alors que dans d’autres, on y ajoute de superbes nœuds de couleur.


La messe de minuit



La naissance de Jésus est célébrée dans les églises lors de la messe de minuit.
Dans certains pays très froids, on va parfois à la messe en traîneau.
Autrefois, on se rendait à l’église à pied en s ‘éclairant avec une lanterne.
Dans certaines églises, le prêtre racontait la naissance de Jésus, puis les bergers arrivaient et lui offraient un agneau avant de s’incliner devant l’autel.


La veillée de Noël

Autrefois, toute la famille, parents, grands-parents et enfants, se réunissaient devant la cheminée : c’était la veillée de Noël.
Les enfants chantaient des refrains de Noël et écoutaient des histoires racontés par les grands-parents tandis qu’une bûche brûlait dans la cheminée.



La bûche de Noël

De nos jours la bûche de Noël est symbolisée par un gâteau. Autrefois c’était un très gros tronc d’arbre que l’on brûlait dans la cheminée.
La bûche était choisie dans un bois très dur pour qu’elle brûle longtemps.
La bûche était décorée de feuillages et de rubans, avant d’être transportée.
La bûche posée dans la cheminée était allumée par le plus jeune et le plus âgé, après avoir été bénie par le chef de la famille avec de l’huile ou de l’eau-de-vie.


Le réveillon

Le réveillon est un repas que l’on prend au milieu de la nuit.
Suivant les traditions, il se prend avant ou après la messe de minuit.
En France, le repas traditionnel est constitué d’huîtres, foie gras, saumon, boudin blanc, dinde forcies et bûche de Noël. Certaines familles consomment la dinde au déjeuner du 25 décembre.

 


La table de Noël

Autrefois la table de Noël était recouverte de trois nappes blanches de tailles différentes. La table doit être une fête pour les yeux .


L’enfant Jésus

Dans certaines régions de l’Allemagne, de la France, de la Suisse ou de l’Autriche, c’est l’enfant Jésus qui est censé apporter les cadeaux.
L’enfant Jésus est représenté par un enfant d’environ 10 ans, souvent une jeune fille vêtue d’une robe blanche et la tête recouverte d’un voile maintenue par une couronne. Derrière l’enfant se tient le père Fouettard (nommé Hans Trapp) qui porte sur le dos une hotte chargée de jouets. Il tient dans sa main une poignée de brindilles qu’il utilise pour corriger les enfants désobéissants. Le petit Jésus (ou Christkindel) est en train de céder le pas au Père Noël, de plus en plus populaire.


Le Père Noël

Le Père Noël ne connaît pas de frontières. Father christmas en Angleterre, Santa claus aux Etats-Unis, Babbo Natale en Italie, Weihnachtsmann en Allemagne.
Le Père Noël aurait pour ancêtre Saint Nicolas. Lorsque les Hollandais s’installèrent aux Etats-Unis, Sinter Klass, qui était le nom hollandais de Saint-Nicolas, devint Santa Claus. Sous l’influence des Américains, ce personnage se transforma. Il prit l’apparence d’un gros bonhomme joufflu, vêtu de rouge, avec une longue barbe blanche, volant dans les airs à la tête d’un traîneau tiré par des rennes.
Le Père Noël était né !

 

Les premiers jouets

Au temps où les hommes étaient vêtus de peaux de bêtes, un seul jouet existait, le hochet, taillé dans un os ou dans une branche d’arbre.
Les premiers jouets furent des cerceaux en bois et des poupées en terre cuite.
Pendant longtemps, le cheval-bâton fit la joie des petits enfants.
Les soldats de plomb sont anciens. Les jeunes princes recevaient une armée entière de ces soldats.
L’ours en peluche a environ cent ans. Il est né en Amérique et en Allemagne.

 


Les Rois mages

Les Rois mages étaient des hommes riches et savants. Ils savaient d’un jour un libérateur viendrait pour sauver le monde et qu’une étoile merveilleuse annoncerait sa naissance.
Les mages, guidés par l’étoile, arrivèrent jusqu’à Bethléem et ils se prosternèrent devant Jésus. Ils lui offrirent de l’or, qui est le métal le plus précieux, de l’encens qui est le parfum que l’on brûle en l’honneur de Dieu, et de la myrrhe, une crème parfumée qui sert à embaumer les morts .


L’épiphanie

Ce mot signifie que Dieu, en la personne de Jésus, se montre aux hommes. Cette fête religieuse est célébrée le 6 janvier. Elle est appelée aussi jour des Rois.
Pour fêter les Rois mages, on mange une galette dans laquelle est cachée une fève.
Cette tradition est surtout française. Celui qui a la fève est le roi et il doit choisir une reine, et réciproquement.

 

Vous découvrirez chaque jour dans notre calendrier de l'Avent des traditions de Noël, ainsi que les menus des réveillons dans plusieurs pays.

Nous vous souhaitons un très Joyeux Noël
N'oubliez pas, personne ne doit rester seule cette journée !
Un petit coup de téléphone, une petite carte, une pensée pour ceux de votre famille qui vivent loin de chez vous, des petits rien qui mettent du baume au coeur .

Noël est avant tout une fête familiale alors profitez de cette journée pour faire un petit coucou à ceux à qui vous manquez beaucoup et qui sont tristes de passer seules cette journée spéciale, beaucoup de personnes seules disent "pour moi Noël, c'est le jour le plus triste de l'année", la raison souvent est la solitude, alors donnez du bonheur, un mot, une invitation pour une part de Gâteau sont peu de choses et peuvent rendre le sourire.








N00036029