RETOUR
Théodore de Banville (1823-1891)



La Lune

Avec ses caprices, la Lune

Est comme une frivole amante;

Elle sourit et se lamente,

Et vous fuit et vous importune.

La nuit, suivez-la sur la dune,

Elle vous raille et vous tourmente;

Avec ses caprices, la Lune

Est comme une frivole amante.

Et souvent elle se met une

Nuée en manière de mante;

Elle est absurde, elle est charmante;

Il faut adorer sans rancune,

Avec ses caprices, la Lune.

Si toi aussi, tu Ecris des Poèmes, mais que tu ne sais pas comment les partager! Alors c'est simple ; contact nous par Email, et nous verrons avec toi pour les mettres sur notre Web-site !
Nous écrire